Capture d’écran 2021-09-03 à 12.27.07.png

 Le Labyrinthe de Fortune                                         

                                    

Providence a guidé La Quintina sur le chemin de deux Juan. Tous deux figures marquantes du XVe siècle espagnol, tous deux andalous, tous deux alchimistes à leur manière, l'un des mots, l’autre des sons. Le premier, Juan de Mena (1411-56), est l’auteur du Labyrinthe de Fortune, un poème épique et allégorique à succès dont la source originale est conservée à la Bnf (Ms. Esp 229). Le deuxième, Juan de Triana (1460-94), est un grand polyphoniste, créateurs de contrepoints merveilleux dont les sons se retrouvent aujourd’hui dans le célèbre manuscrit de La Colombina (Sevilla : Biblioteca Capitular y Colombina : Ms 57-6-23). Si les parcours de nos deux rhétoriqueurs se rejoignent sur de nombreux aspects, la mise en perspective de leurs œuvres révèle une affinité encore plus troublante en ce qu’elles dépeignent à travers des registres différents les méandres de la comédie humaine. En observateurs du « spectacle du monde », Juan de Mena et Juan de Triana évoquent tous deux le temps passé, le présent et le futur, usent de l’allégorie pour dépeindre la condition humaine et abusent du sarcasme pour décrire les destinées brisées ou glorieuses de leurs contemporains. La Quintina vous invite ainsi, sous le regard de Dame Fortune, à la rencontre de la société espagnole du XVe siècle ! Un spectacle mis en scène par Thierry Péteau et créé grâce au soutien du CNCM Voce (Pigna) : 5 musiciens et un comédien.