Buenas nuevas de alegria !

Chansons spirituelles de Juan de Triana (1460-90)

 

Au 15e siècle, les musiciens espagnols s’inspirent des polyphonies produites par les musiciens franco-flamands. Leurs productions sont principalement renfermées dans les chansonniers de la Colombina et de Palacio. Si ces manuscrits sont aujourd’hui reconnus, les compositeurs qui leurs sont associés ne sont pas tous passés à la postérité. Juan de Triana, dont le nom est aujourd’hui oublié, bénéficiait d’une grande renommée au temps de Ferdinand d’Aragon et d’Isabelle de Castille. La richesse de son art musical lui valut d’être nommé à la direction des maîtrises des cathédrales de Séville et de Tolède. La Quintina esquisse le portrait de ce grand polyphoniste, créateur de contrepoints merveilleux et propose l’intégrale de ses chansons spirituelles.