Ludford, Mass for an ordinary daye

La Quintina aime Nicholas Ludford, le groupe aurait pu prendre le nom de ce compositeur oublié, négligé voire renié... et pourtant si génial et irrévérencieux. Refusant d'épouser la réforme anglicane et son style musical décrété par Henry VIII, ce compositeur londonien de la première moitié du 16e siècle fut déclassé au rang de simple sacristain, préférant inventer des polyphonies complexes et fleuries entre tradition et modernité. Après le succès discographique de la Missa Sabato, les musiciens de La Quintina souhaitent dresser un ultime portrait de Nicholas Ludford en interprétant une autre messe inédite issue des Lady Masses. La Missa Feria II dévoile une facette plus complexe et sombre du compositeur. Sa science du contrepoint à trois voix lui permet de donner mille couleurs au mode de ré, et transporte l'auditeur dans une autre temporalité. Les trois voix et l'orgue portatif de La Quintina suivent le trajet d'une mélodie inventée par John Dunstable, enluminée par Nicholas Ludford et William Whitbroke.

Capture d’écran 2021-04-10 à 15.12.57.pn